Introduction : l'addiction aux jeux d’argent

L’addiction aux jeux d’argent fait partie des addictions comportementales.

Définitions

Par jeux d’argent, on entend des jeux :

  • dont l’issue est déterminée de manière prépondérante par le hasard ;
  • qui impliquent une mise d’argent ou d’un objet de valeur ;
  • qui impliquent une attente de gains, au risque de pertes en relation avec cette mise.

Ce sont les mises d’argent et les attentes de gain qui expliquent l’attractivité élevée des jeux d’argent et leurs conséquences négatives potentielles
Certains comportements de spéculation boursière présentent des caractéristiques similaires aux jeux d’argent.

Offres de jeux d’argent légales en Suisse

Actuellement, l’offre de jeux comporte :

  • 21 casinos titulaires d’une concession octroyée par la Confédération ;
  • 2 sociétés de loterie sous l’égide des cantons : Swisslos et la Loterie Romande ;
  • une importante offre de jeux des pays limitrophes, au niveau des régions frontalières ;
  • une offre de loteries et paris exploités à petite échelle dans les cantons, qui a peu d’implication en pratique du point de vue de l’addiction.

Voir une discussion détaillée des offres sous Offre de jeux d’argent.

Pratique de l’offre de jeux légale

La pratique de l’offre de jeux légale est largement répandue en Suisse :

  • près de trois quarts de la population suisse a déjà pris part au moins une fois à des jeux d’argent ;
  • l’offre légale de loteries et paris arrive largement en tête.

Pratique de jeux illégaux

  • Les possibilités de jeux illégaux en Suisse sont importantes. Ces offres comportent notamment des jeux exploités dans les arrières salles devenues des cercles de jeu ou encore des offres sur Internet.

Prévalence

La prévalence du jeu problématique et pathologique en Suisse est de l’ordre de :

  • environ 0.7% de la population adulte (sur les douze derniers mois) présente un jeu considéré comme problématique ;
  • la proportion de comportements de jeu considérés comme pathologiques est estimée à 0.44% de la population adulte (sur les douze derniers mois) ;
  • on estime que, pour un joueur excessif, environ 10 personnes de l’entourage subissent des conséquences négatives de ce comportement de jeu. De part cet effet multiplicateur des conséquences négatives du jeu excessif, la charge effective des problèmes est comparable à celle des troubles liés à l’alcool ou aux troubles de l’humeur.

 Pyramide FR

 

Impressum