Facteurs de risque

La pratique des jeux de hasard et d’argent est répandue dans toutes les couches sociales de la population.
Les facteurs de risque associé statistiquement à une fréquence augmentée des troubles liés aux jeux d’argent comprennent notamment :

  • statut socio-économique : un niveau de formation moins élevé, de faibles revenus ou une situation de chômage ;
  • contexte de migration : ce contexte peut venir se cumuler à une situation socio-économique délicate.
  • genre : les hommes sont deux à trois fois plus susceptibles de présenter des troubles liés au jeux d’argent que les femmes ;
  • âge : les jeux d’argent sont particulièrement attractifs pour les adolescents et les jeunes adultes et constituent un facteur de risque marqué pour qu’un problème de jeu excessif constitué survienne secondairement, lorsque ces jeunes seront devenus adultes ; quant aux personnes âgées avec peu de contacts sociaux elles représentent un autre groupe à risque.
  • traits de personnalité : une impulsivité élevée, une recherche de sensations et un locus de contrôle externe (tendance à situer les causes des événements à l’extérieur de soi) apparaissent associés à une fréquence augmentée de jeu excessif.
  • prédisposition génétique : les études familiales, notamment des études réalisées sur des jumeaux, indiquent l’existence de facteurs génétiques même si l’influence de ces facteurs apparaît cependant modeste au regard des facteurs environnementaux.

Voir également sous l’onglet prévention.

 

Impressum