Outils de screening et tests psychologiques

Dans le contexte de la médecine de premier recours, l’outil de dépistage « Lie/Bet Questionnaire » (Johnson et al. 1997) est approprié puisqu’il se limite à deux questions :

  1. Avez-vous déjà senti le besoin de miser toujours plus d’argent ?
  2. Avez-vous déjà dû mentir à des personnes proches concernant votre comportement relatif aux jeux d’argent ?

Si les réponses à l’un des deux questions est positive, une évaluation plus approfondie est indiquée.

Autres instruments

  • "Kurzfragebogen zum Glücksspielverhalten" (KFG) (Petry & Baulig 1995). En 20 items basés sur les « 20 questions » relatives aux Gamblers Anonymous. Bien adapté pour un échantillon clinique afin d’identifier la sévérité de la problématique de jeu d’argent, de déterminer un traitement et d’apporter des conseils appropriés.
  • "National Opinion Research Center DSM Screen for Gambling Problems" (NODS) (Gerstein et al. 1999). En 17 items dichotomiques, basés sur le DSM-IV et spécialement adaptés pour un sondage téléphonique. Le score total est de 10. De 3 à 4 points, la pratique est considérée comme « problématique ». Dès 5 points, elle est considérée comme « pathologique ».
  • "Canadian Problem Gambling Index" (CPGI) (Ferris & Wynne 2001). En 9 items, prévus pour des enquêtes épidémiologiques. Quatre niveaux de comportement de jeu à risques (de 0 à 3). Score total 0, aucun risque ; score total 1 et 2, risque faible ; score total 3 à 7, risque modéré ; score total 8 à 27, jeu problématique.
  • "Diagnostic Interview for Gambling Severity" (DIGS) (Stinchfield 2002). Basé sur le DSM-IV, contenant 19 items dans un premier temps, il a été réduit à 10 items, avec comme seuil diagnostic 5 puis 4 critères.
  • "South Oaks Gambling Screen" (SOGS) (Lesieur & Blume 1987). Basé sur les « 20 questions » des Gamblers Anonymous et sur les critères définis dans le DSM-III. De 4 à 5 points : se rapporte à des comportements de jeu problématique. Dès 5 points : se rapporte à des comportements de jeu probablement pathologique.

 

Impressum